Powered by SeaBlog

Plus de deux mois sans nouvelles

Okay, bien. L’on va faire en sorte que le titre du prochain article ne soit pas “Plus de deux ans sans nouvelles”.

Beaucoup de choses se sont passées depuis la mise en chantier du bateau. Nous avons immanquablement  subi un certains stress. Entre planification, réalisation, logistique, booker les artisans et le confinement, ce chantier nous à mis à rude épreuve. Nous avons aussi été contrait de suspendre notre blog durant cette période; mais cette histoire nous vous la conterons quand nous aurons terminés les travaux.

Les travaux de refit du Télémaque se poursuivent et l’on peut dire qu’aujourd’hui nous avons déjà fait un bon bout. Je ne vais pas vous détailler tout dans cet articles, nous prendrons le temps de le faire dans la suite d’articles qui vont suivre. Mais avec une bonne partie des travaux effectués à l’intérieur nous espérons les terminer (le gros) au cours du mois de mai et pouvoir à nouveau emménager dans notre nid (encore plus) douillet.

En ce moment, nous pouvons dire que nous avons atteint un pic de ........ "bordel" :

 

Les travaux “extérieurs” qui sont le peinturlurage du cockpit, pont coque et mât devrait suivre avec l’arrivée des beaux jours; mais surtout des nuits avec des températures plus douces. La peinture supportant très mal le passage au point de rosée. Suivront également l’installation des panneaux solaires, éolienne et bien d’autres équipements.

Il est vrai qu’au départ nous avions prévus que “quelques” mois de travaux, puis au fil du temps et des réflexions la liste et durée des travaux s’est allongée. Et nous en sommes plutôt content, car ainsi nous allons pouvoir mieux préparer le bateau et ainsi repousser les échéances des prochaines maintenances. Nous aurons toujours et tout le temps quelquechose à réparer à bord, mais le fait de pouvoir faire un maximum de travaux de rénovation ici, dans de bonnes conditions dans un pays où l’on connais le fonctionnement et la langue, va certainement nous faciliter la tâche pour les années à venir. Et cela fait également échos aux conseils que nous reçûmes avant l’achat, qui est de partir avec un bateau bien préparé.

À cela s’ajoutent les imprévus. Avec quasiment deux mois de confinement, le retard s’est fait sentir dans l’approvisionnement du matériel ainsi qu’auprès de nos artisans. Bon gré, malgré, nous apprenons que nous ne sommes pas si mal lotis par rapport à ceux qui sont partis et se sont retrouvés coincés en chemins ou sur la route retour. Cela nous prépare aussi pour la prochaine épidémie? En tout cas cela nous enseigne aussi la patience et l’humilité devant ce que l’on ne contrôle pas. C’est ainsi, l’on ne peut pas l’influencer, il faut faire avec.

Donc tout cela pour dire que nous espérons pouvoir partir d’ici août/septembre si tout va bien. Encore beaucoup de préparation nous attend après les travaux.

commentaires (1)

A
RépondreAlain  12/11/2021

Test commentaire !

Laisser un commentaire

Dicton marin
En Bretagne il ne pleut que sur les cons.
Newsletter